Peindre et Tapisser, on s’organise !

 - Tutos Brico
Partager

Vous souhaitez relooker ou rafraichir une pièce ? Peindre les murs de votre salon, tapisser un pan de mur ? Très bonne idée, simple question d’organisation !

1. PREPAREZ VOTRE PIECE

Le travail de préparation est un peu long mais bien exécuté il vous fera gagner du temps !

LIBERER L’ESPACE : Pour commencer, si cela est possible, remisez les meubles encombrants dans une autre pièce dans le cas contraire, les placer au centre de la pièce sans gêner la circulation. Pensez aussi à protéger votre plafonnier avant qu’i ne soit plus accessible.

PROTEGER : Ensuite, ôtez les cadres, les étagères, dépendre vos rideaux, retirez les tringles, et rangez le tout hors de la pièce afin de ne rien tâcher.
Posez une bâche sur les meubles et faire en sorte qu’elle soit bien maintenue.
Couvrez le sol d’une autre bâche à fixer au bas des plinthes à l’aide d’un ruban adhésif.
Bien protéger les radiateurs.
Avec un ruban de masquage, protégez les chambranles de portes et de fenêtres, les plinthes, les prises et les interrupteurs.

Une fois cette mise en place terminée,

2. PEINDRE ET TAPISSER C’EST AUSSI PREPARER SON MUR

©Pexels

SI LA PIECE EST DEJA PEINTE : Prenez des gants, une éponge neuve et dans un seau d’eau chaude ajoutez de la lessive (St Marc ou Savon de Marseille). Lessivez les murs sans les inonder, rincez, et laissez sécher.
SI LA PIECE EST TAPISSEE : Otez la tapisserie …
Soit elle s’enlève facilement avec une éponge et un peu d’eau chaude. A l’aide d’une spatule décollez un coin … le lé vient,
Soit elle résiste et, à l’aide d’une décolleuse à vapeur parcourez la surface lé après lé. Vous pourrez facilement venir à bout de cette tâche.
Il est vivement recommandé de tester le papier peint avant le début des travaux afin d’avoir l’outillage nécessaire le jour venu (location de décolleuse à vapeur).
Puis comme vu plus haut, lavez les murs, et si besoin, appliquez une sous-couche d’accroche.

L’ETAT DES MURS : Il se peut que vos murs présentent des irrégularités, aspérités, fissures. Pas de panique ! Réparez-les avant de peindre.
Nettoyez, aspirez et mettez un enduit (rebouchage, lissage) à l’aide d’une spatule.
Un fois sec, vous pouvez poncez.
Renouvelez l’opération jusqu’à obtention d’une surface lisse.
Aspirez à nouveau et nettoyez pour un travail bien net.

3. FAITES LE BON CHOIX DE PEINTURE :

Si vous êtes néophyte adressez-vous à un conseiller département peinture afin de connaître le nombre de pots à acheter. Munissez-vous des mesures de la pièce à repeindre. En effet, rien de plus frustrant que de n’avoir plus le même bain, de tomber en panne de peinture alors que le magasin est fermé, ou au contraire d’en avoir trop acheté.

On vous recommande de passer une sous-couche adaptée à chaque type de peinture pour un travail de qualité et 2 couches de votre teinte, même si le pot indique peinture monocouche. En effet, la sous-couche permet à votre peinture de bien adhérer au support et d’éviter de multiplier les couches de votre peinture.

© Farrow & Ball

  • PEINTURE A L’HUILE OU GLYCERO : (à base de solvants)
    Les : son odeur est forte, les émanations sont nocives (femme enceinte, enfant s’abstenir).
    Il est possible qu’elle jaunisse en vieillissant. Temps de séchage long entre 2 couches.
    Les + : Elle se passe et s’étire plus facilement, l’aspect est de meilleure facture, plus résistante elle est de surcroît lessivable donc son application dans certaines pièces est préconisée.
    Le nettoyage des outils : White spirit ou autre solvant.
  • PEINTURE A L’EAU OU ACRYLIQUE :
    Les  : moins résistante, lavable mais non lessivable.
    Les + : Ne dégage pas d’odeur, séchage rapide, facile d’application.
    Le nettoyage des outils : Eau.
  • PEINTURE ALKYDE : (émulsion aqueuse contenant une résine utilisée dans la peinture à l’huile)
    Les  : Tendance à jaunir et séchage à cœur plusieurs semaines.
    Les + : Peu toxique, résistante, entretien facile et lessivable, a le rendu de la glycero.
    Le nettoyage des outils : Eau tiède savonneuse.
  • PEINTURE RESINE EPOXY : (résine et durcisseur)
    Les : ne pas acheter de produit bon marché, dégraisser les surfaces avant application, toutes les surfaces ne sont pas dédiées pour ce produit. Très rigide ne convient pas pour les matériaux souples : plâtre, bois brut etc…
    Les + : s’applique sur des supports que l’on ne peut enlever, faïence, carrelage, baignoire en fonte, etc…
    Le nettoyage des outils : Acétone.

4. CHOISIR LE RENDU :

Une fois le choix de peinture approuvé :  Quel rendu voulez-vous ? mat, brillant, ou satiné ?

  • PEINTURE MAT :
    Les  : Elle accroche un peu plus la poussière, n’est pas lessivable, ne renvoie pas la lumière, poreuse elle ne résiste pas aux coups.
    Les + : Elle n’est pas chère et particulièrement dédiée aux plafonds, elle masque les imperfections et a un fort pouvoir couvrant. Certaines sont très tendance par le rendu « poudreux ».
  • PEINTURE BRILLANTE :
    Les  : Les supports doivent être parfaits car elle révèle toutes les imperfections, plusieurs couches sont nécessaires. Elle réfléchit beaucoup la lumière à ne pas mettre dans « toutes les pièces ».
    Les + : Préconisée dans les pièces d’eau, et cuisine, car lessivable, elle agrandit aussi l’espace, elle met en valeur les boiseries.
  • LA PEINTURE SATINEE :
    Les  : Elle souligne moins les défauts que la peinture brillante, cependant les murs doivent être lisses et propres.
    Les + : Facile d’utilisation on peut l’appliquer dans toutes les pièces. Elle est lessivable mais en prenant plus de précaution qu’avec de la peinture brillante.

ATTENTION AU CHOIX DE LA COULEUR, ELLE DETERMINE L’AMBIANCE DANS LAQUELLE VOUS ALLEZ VIVRE, POUR UN BON MOMENT !

LE MATERIEL POUR PEINDRE : Escabeau, rouleau adhésif, rouleau de masquage, bâche, cutter, ciseaux, seau, grille, pinceaux, rouleaux, masque, lunettes de protection, gants, (s’il y a lieu white spirit ou acétone) et des chiffons, toujours utiles.

TRES IMPORTANT : Toujours privilégier le matériel de qualité, car si vos pinceaux perdent leurs poils et si les rouleaux font des bouloches prévoir le double de temps pour tout enlever à la pince à épiler avant que cela ne sèche !

Pinceaux à poils synthétiques pour la peinture à l’eau.
Pinceaux en laine ou soie pour la peinture glycéro.
Pinceaux à poils ras pour les laques et peintures brillantes.
Pinceaux à poils courts ou mi-longs pour les satinées et mates.
Pinceaux ronds pour peindre les angles des murs, les moulures.
Pinceaux plats pour plinthes et toutes surfaces planes.
Pinceaux longs et coudés pour les radiateurs.
Rouleaux anti-goutes pour les plafonds.

CONSEIL : Ne pas trop charger le pinceau de peinture ou le rouleau pour éviter les risques de coulures. En revanche pas assez chargé vous risquez les traces ! Trouvez le bon équilibre !

5. LE PAPIER PEINT AUSSI EST TENDANCE

© Smallable

Rien ne vous y oblige, notez tout de même que l’association peinture et papier peint reste TOP tendance en 2020. Associez des lés de papier peint à la peinture de vos murs mais attention utilisez une seule couleur forte, pas plus.

  • PAPIER TRADITIONNEL : (1 feuille ou 2 feuilles de papier)
    Les  : fragile, ne supporte ni l’humidité ni de trop fréquents passages, et ne peut être nettoyé.
    Les + : facile à poser, grand choix de couleurs et de motifs. Il est moins cher.
  • PAPIER VINYLE : (papier recouvert de PVC)
    Les  : Rien de bien marquant !
    Les + : Résistant, imperméable, facile à nettoyer, masque les défauts mineurs des surfaces, peu cher.
  • PAPIER INTISSE : (fibres de cellulose ou textile, recouvert d’une couche de vinyle)
    Les  : Coûte plus cher.
    Les + : Résistant, imperméable, il se colle directement sur le mur, et existe en prêt à peindre.
  • PAPIER EXPANSE : (papier avec couche de PVC chauffé qui donne un aspect de relief)
    Les  : Contient du chlore donc pas très écologique.
    Les + : Pratique pour masquer des murs très abîmés, facile à poser, résistant, lessivable, prix abordables.

LE MATERIEL POUR TAPISSER : N’hésitez pas à demander toutes les informations auprès d’un conseiller département papier peint, en ayant soin d’apporter les mesures de votre pièce afin de bien calculer l’achat du nombre de rouleaux (attention prévoir plus en cas de raccord), et le type de papier peint le plus judicieux suivant la pièce à couvrir et bien sûr la colle qui convient, ou pas, si les rouleaux sont préencollés.

Munissez-vous d’une table à tapisser, si besoin (ou dégondez une porte plane de votre appartement, enlevez la poignée et déposez la sur 2 tréteaux)
2 tréteaux, cutter, ciseaux, éponge, brosse à encoller, roulette à joints, brosse à maroufler, règle, seau, escabeau et/ou bac de 55cm pour papier préencollé.

Une dernière chose encore, notez que lorsqu’on commence à peindre une pièce il faut toujours partir du haut pour finir en bas. Si vous devez peindre votre plafond, commencez par lui.

Pour terminer, ne négligez pas le temps pour la ventilation de la pièce. Ouvrez grandes les fenêtres pendant plusieurs heures.

A vous de jouer !

0

Start typing and press Enter to search