Les enseignements de Marie Kondo pour faire le tri

 - Astuces
Partager

Envie de faire un peu de rangement chez vous ? Et si vous appliquiez la méthode Konmari pour faire place nette ? Découvrez la célèbre technique de tri créée par Marie Kondo et comment l’appliquer chez vous.

 

  1. Imaginer sa vie idéale

     

Avant de vider tous vos placards, vous devez vous demander à quoi ressemble votre vie idéale. Et surtout, comment cela se manifeste dans votre décoration intérieure. 

Vous rêvez d’une jungle urbaine ? D’une déco colorée ? Ou bien simple et épurée ? Projetez-vous dans ce que serait votre maison idéale et essayez de la visualiser dans son ensemble. Au-delà de la rêverie, cette première étape vous aide à vous projeter dans votre futur intérieur et à faire les bons choix au moment du tri au sens propre. Si un objet ne coïncide pas avec la vie idéale que vous vous êtes imaginée, vous aurez moins de mal à vous en débarrasser ! 

 

2. Se fixer une date

 

Il y a tout un tas de bonnes raisons de faire du tri, tout comme il y a de nombreuses occasions de se lancer. Alors pourquoi a-t-on tant de mal à se lancer ? En un mot : la procrastination. Pour lutter contre cette envie de toujours repousser à plus tard, le seul moyen est de se fixer une date de début et une date butoir pour la fin de votre tri. Marie Kondo préconise de ne pas dépasser un délai de 2 mois pour effectuer son tri. Inutile donc de se mettre la pression ! L’idéal reste cependant de faire votre tri en une seule fois, le temps d’un week-end. Dans tous les cas, évitez la technique du “un petit peu chaque jour”, qui donnera peu de résultats visibles et ne vous apportera pas une grande satisfaction.

 

3. Trier par catégorie

 

Le premier réflexe lorsqu’on se met à faire le tri, c’est de procéder par pièce. Pourtant, Marie Kondo conseille de procéder par catégories d’objets. Elle distingue ainsi 5 catégories : les vêtements, les livres, les papiers et documents, les objets divers (les komonos en japonais) et les souvenirs.

Pour effectuer votre tri, regroupez tous les éléments de la même catégorie dans une pièce. Par exemple, si vos livres sont répartis entre le salon, le bureau et la chambre, vous devez tous les regrouper dans le salon avant de pouvoir les trier.

 

4. Ne garder que les objets qui procurent de la joie.

 

© Made

Vient ensuite l’étape tant redoutée du tri ! Vous devez prendre le temps de la réflexion pour chaque objet, afin de décider si vous le gardez, le donnez ou le jetez. Pour opérer votre tri, vous devez vous poser 4 questions pour chaque objet :

  • Est-ce que cet objet m’apporte de la joie ?
  • Fonctionne-t-il ? ?
  • Est-il utile ?
  • Est-ce que cet objet peut être rangé à un endroit spécifique ?

Cela vous permettra de vous débarrasser des objets qui n’ont pas de valeur sentimentale, qui ne sont plus en état de marche qui ne vous sont pas ou plus utiles. Vous éviterez ainsi les “au cas où” qui vous font garder des objets dont vous ne vous servez qu’une fois par an et dont vous pourriez tout à fait vous passer. Les objets sentimentaux, qui se retrouvent dans la catégorie des souvenirs, doivent être triés en dernier. Pour se séparer de vos objets sur une note positive, Marie Kondo conseille de les remercier pour ce qu’ils vous ont apporté.

 

5. Se débarrasser rapidement de ce qu’on ne garde pas

 

À chaque fois que vous terminez de trier une catégorie d’objet, vous devez rapidement vous débarrasser de ce que vous ne gardez pas. Interdiction de garder des cartons d’objets inutilisés dans un coin de la maison ! De même, ne tombez pas dans le piège de garder des objets de côté pour les donner à des amis qui tarderont à les récupérer. Jetez ce que vous devez jeter (en respectant les consignes de tri !). Et déposez les objets à donner dans un centre de dons dans les plus brefs délais. Vous vous sentirez plus rapidement libéré !

 

0

Start typing and press Enter to search